L’hypnose et les archétypes

Le voyage hypnotique met le sujet en contact avec un monde qu’il ne connait pas. Il peut certes s’accrocher dans un premier temps à certains souvenirs de son enfance, mais à un moment donné, il devra lâcher la proie pour l’ombre. Il devra accepter les images que lui propose son inconscient. Et ces images peuvent renvoyer à un monde complètement inconnu. La question est alors la suivante: comment peut-on vivre en état modifié de conscience avec des éléments que nous n’avons jamais expérimentés auparavant?

En hypnose, nous découvrons parfois des formes, ni vraiment réelles, ni vraiment imaginaires, qui peuplent notre inconscient. D’où nous viennent de telles réalités ? En disposant le psychisme du sujet en état de survie, celui-ci est obligé d’aller rechercher des ressources enfouies au plus profond de lui-même. Il ne peut plus compter sur ce qu’il connait, surtout quand il pratique l’hypnose pour la première fois. Il se met dans la posture d’un voyageur qui part à la découverte d’un pays inconnu. Cela suscite à la fois de l’appréhension et de l’excitation!

Le psychisme est un peu à l’image d’une maison que l’homme pense bien connaitre, vu qu’il la côtoie depuis un certain temps. Mais cette soi-disant certitude est un leurre. Nous sous-estimons le plus souvent les richesses qui sommeillent en nous. L’hypnose est alors une manière d’ouvrir la porte vers une chambre de notre maison que nous n’avons jamais visitée auparavant. C’est comme si tout un nouveau monde s’ouvrait devant nous. Nous pouvons en état modifié de conscience ressentir des objets de notre espace intérieur comme si nous les rencontrions pour la première fois.

Le sommeil hypnotique nous met en relation avec un monde où nous avons perdu nos repères habituels. Nous sommes parfois dans ce lieu coupé de la civilisation. Nous devons créer de nouveaux outils pour organiser notre survie à partir de notre fantaisie et notre créativité. Avec eux, nous pouvons nous transformer en une multitude de phénomènes comme de l’eau, du sang, de la terre, le soleil ou la lune. Nous pouvons ressentir à partir d’images que nous propose notre inconscient la vie des autres créatures qui peuplent notre univers.

Pour comprendre un peu mieux d’où nous viennent toutes ces représentations, nous pouvons nous référer à Jung, et à son livre la psychologie de l’inconscient. Cet auteur nous parle d’un inconscient structuré à partir des représentations ancestrales. Ces archétypes sont pré-infantiles, c’est-à-dire qu’ils existaient déjà avant notre naissance. Ils appartiennent à l’histoire de nos ancêtres et de notre humanité. Pour atteindre ce trésor, nous devons régresser non pas jusqu’à notre enfance, mais jusqu’à un état pré-infantile. Avant de devenir un enfant, nous étions une graine, et avant d’être une graine, nous étions un projet.

Certes, l’enfant arrive parfois comme une bonne ou une mauvaise surprise. Est-ce pour autant qu’il n’a pas été attendu? Nous n’entendons pas seulement par projet celui de nos parents ou de nos ancêtres dont certains rêvent de prolonger la vie sur terre, mais celui d’un plan qui est en lien avec une destinée collective. Nous sommes portés par un plan transcendant qui fait en sorte que notre vie n’arrive pas complètement par hasard. Notre vie est comme prédéterminée par toute une histoire qui nous a précédés. Cette histoire est faite d’événements édifiants et de barbarie. Pour Jung, l’histoire de notre civilisation agit sur notre psychisme et sur notre comportement pour le meilleur et pour le pire. Nous pouvons nous en rendre compte par le contenu de certains de nos rêves ou en modifiant notre conscience par la pratique hypnotique.

Jean-Philippe de Limbourg

– psychologue clinicien et praticien en hypnose à Liège

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s