ÊTES-VOUS SOUS EMPRISE?

Quelques signes (liste non exhaustive):

  • difficultés à communiquer: vous avez du mal à vous exprimer librement. Vous manquez d’avis personnel, vous n’avez pas accès à vos émotions, vous ne pouvez pas partager facilement ce que vous vivez.
  • goût du voyage: vous avez l’impression de vivre dans un monde étriqué, replié sur lui-même. Vous vous sentez enfermé.e et atteint.e dans votre mobilité. Vous avez envie de fuir, de prendre le large.
  • personnalité soumise et effacée: vous avez le mauvais réflexe de toujours faire référence à une autorité extérieure avant de donner votre avis. Vous cherchez sans cesse l’approbation des autres dans vos choix, parce que vous doutez de vos aptitudes à réaliser une action par vous-même. Vous remettez constamment en question vos compétences, vos idées, vos projets…
  • tolérance à la souffrance: vous êtes capable de supporter beaucoup de stress et de violence sans broncher. Vous avez une pauvre estime de vous-même. Vous vous jugez et vous vous dépréciez continuellement. Vous n’êtes jamais satisfait.e de ce que vous faites.
  • désir de réparation des blessures d’autrui: vous faites passer les intérêts des autres avant les vôtres. Vous avez une fâcheuse tendance à vous négliger personnellement.
  • esprit de loyauté: vous avez l’impression de ne pas pouvoir être vous-même dans certaines situations ou en face de certaines personnes. Vous vous présentez comme plus gentil.e que vous n’êtes en réalité. Vous faites semblant que tout va bien pour protéger les intérêts des autres, ou les intérêts d’un groupe qui est pourtant dysfonctionnel.
  • désir d’absolu: vous cherchez un monde harmonieux sur terre, vous êtes porté.e par un idéal fort que vous n’arrivez pas à vivre dans la réalité.

Les étapes de la relation d’emprise

La vulnérabilité: Vous vous sentez mal dans votre peau, vous êtes perdu.e, désorienté.e, en état d’impuissance par rapport à un problème qui vous dépasse.

La fascination: Vous ressentez une profonde admiration pour une autre personne de votre entourage. Celle-ci devient le symbole de la réussite, de l’assurance, de la générosité… Vous rêvez inconsciemment de ressembler à cette personne. Vous buvez chacune de ses paroles. Vous pensez qu’elle possède un savoir qui va régler par exemple votre problème.

La vampirisation: La personne admirée intensifie la fascination en se présentant comme la personne idéale. Elle a une personnalité charismatique, dotée d’un pouvoir de séduction et d’une autorité naturelle. Vous prenez face à elle une position de soumission. Vous êtes prêt.e au nom parfois de l’amour à exécuter tout ce que cette personne vous commande sans aucun esprit critique. Vous cherchez sa reconnaissance en sacrifiant vos intérêts personnels.

La disqualification: Cette personne que vous admirez se met quotidiennement à dénigrer votre opinion, vos fréquentations, vos lectures, vos désirs, vos projets, vos traits de personnalité. Elle cherche tout simplement en vous disqualifiant à imposer ses propres croyances et satisfaire ses propres intérêts. En abandonnant votre personnalité, vous devenez de plus en plus le double de la personne qui vous contrôle. Cette ressemblance est le seul moyen pour vous faire accepter par cette personne.

La confusion: Vous vous mettez à douter de vous-même, à mettre en cause vos choix. Vous ne vous fiez plus à vos pensées, à votre intuition, à votre esprit critique. Vous êtes de plus en plus désorienté.e. La vie vous semble de plus en plus une illusion. Vous perdez progressivement le sens de la réalité.

L’aliénation: Pour sortir de la confusion, vous vous mettez à obéir à un savoir en provenance de l’extérieur. Vous acceptez de vous formater à la pensée du maître. Vous devenez un parfait clone, sans aucune originalité. Vous n’osez plus désobéir ou avoir un avis contraire. Vous vous coupez de vos émotions et de votre intimité. Vous devenez une personne de plus en plus idéologisée qui perdez progressivement l’accès au sens commun.

La radicalisation: Vous vous mettez à avoir des comportements inadaptés socialement pour faire plaisir à votre maître. Vous prenez des risques de plus en plus importants en diffusant des propos choquants ou en agissant d’une manière complètement contraire à la morale commune. Vous n’avez plus peur, pour lui plaire, de perdre la face devant les autres. Vous faites de l’excès de zèle. Vous vous coupez de vos amis qui ont un avis contraire. Vous vous mettez à changer de comportement et de tenue vestimentaire. Votre entourage a du mal à vous reconnaitre.

Cette relation d’emprise ne se réalise pas seulement avec un partenaire, un thérapeute ou un gourou, elle peut aussi se mettre en place avec une institution (une personne morale), une communauté religieuse ou encore un mouvement idéologique. Ce lien est plus difficile à déconstruire quand il s’est installé depuis longtemps. Certains enfants ont été éduqués sous emprise. Ils ne connaissent parfois pas d’autres modalités de lien.

Jean-Philippe de Limbourg – psychologue clinicien et praticien en hypnose sur Liège

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s